Lil"A"Fleurs
Conseillère-enseignante en fleurs de Bach, conférencière , harmonisations et massage sonore avec les bols tibétains à L'Île-d'Olonne

Le Docteur Bach, sa vie, sa philosophie

Le Docteur Bach est né en 1886 en Angleterre. Il est mort très jeune à 50 ans à Mount Vernon près d’Oxford. Sa maison est aujourd’hui devenue le centre Bach. Il a travaillé très jeune dans l’usine de ses parents mais son empathie, son amour de l’autre et son envie d’aider son prochain l’a très vite dirigé vers la médecine. Il débute une carrière de médecin qui va s’avérer extrémment brillante à maints égards. En 1912, il est agréé à l’University Collège Hopital de Londres où il devint responsable des urgences.

Il tombe gravement malade en 1917 … Il était condamné …mais il restait convaincu qu’il allait guérir. Il disait que la maladie était un mot et que l’on avait tout en nous pour la combattre.

Pendant cette période il lit Organon et découvre les travaux d’Hahnemann le père de l’homéopathie. Hahnemann disait : Il ne faut pas que le médicament soit pire que la maladie.

Il deviendra donc médecin homéopathe et  poursuit son intérêt pour l’immunologie et la bactériologie. Devenu bactériologiste, il a beaucoup travaillé sur la toxémie intestinale. Il a décelé dans ses recherches 7 groupes de traits de caractère qui correspondaient à 7 bactéries intestinales.

Il met donc au point les 7 nosodes de Bach vaccins utilisés par voie orale constitués à partir des germes intestinaux servant à purifier les intestins. Il obtint des résultats spectaculaires sur l’état de santé générale de ces patients. Il est au sommet de sa carrière. Ces nosodes le rendent célèbre et riche. Malgré ces vaccins, il constate des rechutes. Il est amené à interroger ses patients de manière approfondie et remarque que les émotions négatives sont souvent génératrices de troubles physiques. Il trouve que l’on s’occupe trop de la maladie et que l’on ne s’occupe pas assez du malade. Il est persuadé que le médecin doit s’intéresser à la cause de la maladie pour que le traitement devient plus efficace car les émotions influencent notre système immunitaire. Celui-ci s’affaiblit considérablement lorsque nous sommes soumis à des périodes de stress répétées ou à des émotions fortes. Nos défenses immunitaires offrent alors moins de résistances aux assauts des bactéries et des virus et alors là nous devenons plus vulnérables à la maladie.

Cabinet du Dr Bach

Dans les années 30, Il a tout laissé tomber, son cabinet de Londres et est parti s’installer en pleine campagne dans le petit village de Mount Vernon pour mettre au point sa méthode naturelle des fleurs de Bach appelée encore quintessence florale de Bach.

J’aime bien ce terme de quintessence florale car quintessence veut dire qualité pure, ce à quoi se résume l’essentiel et le plus pur de quelque chose ici en l’occurrence le plus pur d’une fleur

Il voulait mettre à jour une méthode ou l’essentiel est de se rappeler que c’est le malade qui doit être traité et non la maladie. Il pense que très souvent ce sont nos craintes, nos anxiétés et autre sentiments de ce genre négatif et perturbateur qui ouvre la voie à l’invasion de la maladie.

Pourquoi ??? Car ses émotions négatives sapent la vitalité de la personne…le corps perd sa résistance naturelle et se trouve dans un état propre à devenir la proie d’une infection ou d’une forme quelconque de maladie, rhume, troubles digestifs ou affection plus sérieuse.
Il meurt en 1936 après avoir découvert les 38 fleurs et mis au point une seule composition que l’on appelle le médicament d’urgence ou Rescue.

Le Dr Bach a résumé toute son œuvre dans son unique livre « La Guérison par les Fleurs ». C’est un concentré de son approche de la santé et les moyens pour retrouver le chemin de l’harmonie intérieure, contribution indéniable à une santé globale, selon lui.

Ces 38 fleurs de Bach  correspondent à un état émotionnel précis. Elles se répartissent en 7 familles d’émotions distinctes :

  • La peur,
  • L’incertitude,
  • Le manque d’intérêt du présent,
  • La solitude, 
  • L’hypersensibilité aux influences et aux idées des autres,
  • Le désespoir et le découragement,
  • Le souci excessif du bien-être des autres.  

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.